« Wind river » de Taylor Sheridan

24/05/2017 21:23

« Wind river » de Taylor Sheridan avec Jeremy Renner, Elizabeth Olsen , Graham Greene , Jon Bernthal, Keldey Asbille Présenté à Cannes 2017 Section Un Certain Regard vu le 22/05/2017 Salle Bazin Sortie Cinéma le 30 Août 2017

L’action se situe dans un bled (Lander) du Wyoming « hostile » et neigeux : une voix off  , une jeune amérindienne,Nathalie, est retrouvée morte et a été violée. Une jeune agente du FBI , encore en formation , Jane (Elizabeth Olsen) est dépêchée sur les lieux pour faire une évaluation de cet « homicide apparent » .

Cory Lambert (Jeremy Renner) , responsable des eaux et forêts propose ses services en tant que consultant. Il connaissait la victime et cet incident va faire resurgir et accentuer un trauma très personnel. Son expérience de pisteur va permettre de faire avancer l’enquête : »Je suis un chasseur de prédateurs » .

Le film démarre donc comme une enquête policière et va doucement glisser vers le revenge movie « rétro-actif » ! Le style est rude mettant en avant cette nature sauvage , à l’image de certains humains au comportement déviant !

Taylor Sheridan est le scénariste de « Sicario » de Denis Villeneuve et de « Comancheria »de David Mc Kenzie (présenté à Un Certain regard en 2016) . Le cousinage avec ses 2 films transparaît de manière ponctuelle sur la couleur du film. Certains plans aériens ressemblent à ceux de « Sicario » ainsi que la musique un peu agressive et forte par moments. Et une dimension sociale est bien présente aussi ici avec cette Amérique profonde où les indiens , laissés pour compte du système souvent perdus dans l’alcool et la drogue. Sheridan signe une mise en scène âpre, naturaliste, épurée et efficace !

Jeremy Renner adopte un jeu très minimaliste, déterminé proche d’un Steve Mc Queen « des montagnes ».

 

 

Il maîtrise la lecture des traces, les aléas météorologiques , la moto-neige, le maniement du fusil et la connaissance du terrain, des hommes et des règles en vigueur dans cet « enfer blanc  » ! Cory Lambert va être expéditif et aura ses raisons !

Elizabeth Olsen , révélée dans « Martha Marcy May Marlene » en 2011, trouve un vrai rôle principal avec ce personnage d’agente du FBI , volontaire et courageuse mais peu expérimentée . Elle pourrait faire penser à la Clarisse du « silence des agneaux » mais confrontée à un milieu hostile inconnu !

Sheridan nous offre un baroud d’honneur en terme de gunfight final . Lors de cette scène, ça défouraille, la violence est brute et diablement efficace, l’intensité fait penser à Sam Peckinpah  et à Walter Hill !

« Wind river » est un film de genre , un polar rugueux et désenchanté qui ravira les amateurs et désarçonnera les adorateurs de films plus cérébraux.

« J’ai eu de la chance  » dit Jane /Cory lui répond : »La chance c’est bon pour la ville, vous vous êtes sauvée par vous même . Chez nous on survit ou on abandonne. Vous vous êtes battue Jane !  »

Et en Bonus un point cannois avec la critique audio de « Wind River »

SEANCE LIVE WIND RIVER – Stéphane Valette – L’Actu des Blogs Ciné Séciale Cannes

WIND RIVER – Stéphane Valette – L’Actu des Blogs Ciné Séciale Cannes

 

 

A naturalistic and effective thriller

Scénario
Réalisation
Interprétation
Musique
The film starts off as a police investigation and will slowly slide towards the "retroactive" movie revenge! The style is rude highlighting this wild nature, the image of some humans with deviant behavior! Taylor Sheridan is the screenwriter of "Sicario" by Denis Villeneuve and "Comancheria" by David McKenzie Sheridan signs a harsh, naturalistic, refined and efficient production! Jeremy Renner adopts a very minimalist game, determined close to a Steve Mc Queen "of the mountains" Elisabeth Olsen, revealed in "Martha Marcy May Marlene" in 2011, finds a real role with this character FBI agent, voluntary and courageous but little experienced In a final scene, it defats, the violence is raw and devilishly effective, the intensity reminds Sam Peckinpah and Walter Hill!
A harsh and tense polar
Category: Avis Cinefeel

Utilisez les tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>