« Life » de Daniel Espinosa avec Rebecca Ferguson , Jake Gyllenhaal

21/04/2017 17:50

« Life-Origine inconnue » de Daniel Espinosa avec Rebecca ferguson , Jake Gyllenhaal , Ryan Reynolds … Sortie Cinéma le Mercredi 19 avril 2017 Vu en AVP le lundi 17 avril 2017

La station spatiale internationale avec un équipage de 6 personnes avec à sa tête 2 femmes doit réceptionner une capsule en provenance de Mars où des échantillons doivent être analysés. La sonde est interceptée in extremis. Les premières analyses décèlent une forme de vie biologique donc « extra-terrestre » ! Un « huis clos spatial  » avec à son bord un invité surprise « non humain » qui va se montrer hostile et décimer l’équipage , ça ne vous rappelle rien ? En 1979 Ridley Scott signait un chef d’oeuvre de science fiction intemporel, claustro, angoissant et novateur. Le titre du film est bien sûr « Alien » avec la créature la plus agressive et mortifère de la SF au Cinéma ! Le titre français avait « rajouté » « le 8 ème passager  » n’incluant pas le chat « Jones » dans le comptage ! Ici les membres d’équipage sont au nombre de 6 et donc on aurait pu le sous titrer « le 7 ème passager » soulignant par là aussi que le film est un cran en dessous de son modèle de référence !

Spinosa , d’ailleurs , vénère son « maitre » Scott , producteur de son précédent film « Enfant 44 » et assume son statut d’élève « appliqué ». L’autre référence décelée , l’espace de deux scènes est « Gravity » . A part ça , est ce que « Life » révolutionne le genre ou lui insuffle un nouvelle énergie ? Pas vraiment.

Le film respecte néanmoins le cahier des charges au niveau de l’angoisse palpable , de la tension crescendo, du quota d’embûches à surmonter et d’une fin à contre pied . C’est déjà bien mais ça fleure bon la série B . Le film a un côté eighties . Le monstre baptisé, de manière « empathique » dans un premier temps, « Calvin » a des allures d' »algue ectoplasmique » à l’intelligence croissante et maligne. La vision « saturée floue » du point de vue de l’alien est une fausse bonne idée et n’apporte rien. Cela m’a fait penser à « Wolfen » (1981) au niveau du procédé , non du rendu esthétique .

Côté acteurs , Rebecca Ferguson (« Mission Impossible 5 Rogue Nation ») vient agrandir le nombre des « space female  heroes » au Cinéma, en « éminence grise », scientifique de tempérament devant faire face. Le rôle incarné par Jake Gyllenhaal est assez lisse , sans grande épaisseur et pour une fois l’acteur n’apporte pas un « plus » personnalisé .  Ryan Reynolds convainc mais fait une courte apparition .Voilà pour le trio principal , les 3 autres remplissent le quota de la charte des scénaristes (un black british, un japonais, une russe). Rhett Reeseet Paul Wernick , préposés à l’histoire, sont aussi les scénaristes de « Zombieland » et de « Deadpool » . Mais ici , pas de second degré , ils partent plutôt d’un environnement réel (la station internationale existe bien, un robot de la NASA « Curiosity » a bien visité Mars) et « composent » avec le film de genre le thriller horrifique SF ! La seule question sous jacente et suggérée est : cette chose vient bien de Mars mais n’est elle pas « l’ange exterminateur » de toute forme de vie sur la planète rouge ?

L’ensemble manque un peu d’écriture, quand même, au niveau peut être de la psychologie des personnages. Et l’univers du vaisseau n’a pas le graphisme glaçant de Scott . D’un autre côté Espinosa voulait rester fidèle à la vraie station internationale existante.

Les amateurs du genre y trouveront leur compte même si la mise en place, le préambule, tardent un peu . Espinosa n’est pas un virtuose du niveau d’un Cameron ou d’un Spielberg mais s’en sort plutôt bien avec ce revival d’un genre encore bien présent sur les écrans. Il instille la dose de suspense et d’événements chaotiques nécessaires à entretenir la tension.

La franchise Alien va voir son dernier né  « Alien Covenant » réalisé par Ridley Scott himself atterrir en mai 2017 . Espèrons tout de même que « Life » ne connaîtra pas de suite comme le laisse entrevoir la fin très ouverte . Un exemple parallèle comme « La Mutante » dans la même catégorie , au niveau « middle SF efficace » , avait donné des suites bien en dessous du 1er opus.

« Life-Origine Inconnue » n’a pas, de toute façon, remporté le succès escompté au Box office américain !

EN BONUS Avis Cinefeel AUDIO sur Séance Radio « L’actu des blogs Ciné » :

SEANCE LIVE LIFE – ORIGINE INCONNUE – Stephane Valette – L’Actu des Blogs Ciné

LIFE – ORIGINE INCONNUE – Stephane Valette – L’Actu des Blogs Ciné

 

Not unforgettable but effective

Scénario
Réalisation
Interprétation
Musique
A "space shuttle" with a "nonhuman" surprise guest who will be hostile and decimate the crew, does not it remind you of anything? "Life" is a kind of revival of "Alien" the Ridley Scott's masterpiece . The movie is more series B with a special mention for Rebecca Ferguson. Jake Gyllenhaal does not bring much thickness to his character. The film is well done, the tension is present, it will delight fans of the genre but it will revolutionize not!
Rather good series B !
Category: Avis Cinefeel

Utilisez les tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>