Kirsten Dunst : Une reine en attente de sacre à Hollywood !

30/11/2017 15:10

Kirsten Dunst : Une reine en attente de sacre à Hollywood !

attends the Jury Photocall during the 69th Annual Cannes Film Festival at the Palais des Festivals on May 11, 2016 in Cannes, France.

Kirsten Dunst est né le 30 avril 1982 dans le New Jersey , une américaine aux origines allemande par son père et suédoise par sa mère . Elle a obtenu la nationalité allemande en 2011 . Est-ce cette sensibilité européenne quasi génétique qui fait de cette belle actrice américaine une reine en attente de sacre à Hollywood ? Ce qui frappe aussi chez Kirsten Dunst, au delà de sa plastique avantageuse, c’est son franc parler et le langage parfois « sans filtre » pour exprimer son opinion sur l’industrie du Cinéma et la difficulté de trouver des rôles féminins forts sur grand écran !

Quand elle donne la réplique à Brad Pitt et Tom Cruise , en 1994, dirigé par Neil Jordan , elle n’a a que 12 ans et a déjà 4 films à son actif dont 2 , certes mineurs , sous la direction de Woody Allen (« Segment de « New-York Stories ») & Brian de Palma (le calamiteux « Bûcher des vanités »). Autant dire que cette actrice précoce et talentueuse va vraiment exister dans ce film de vampire esthétisant et réussi . En jeune « protégée » de Louis (Brad Pitt) elle campera une Claudia pas si innocente que ça . « Entretien avec un vampire » est le vrai point de départ de sa carrière de par son succès international et sa reconnaissance critique . Elle va alors enchaîner ,enfant , les projets ambitieux et commerciaux : suivront parmi les plus marquants « Les quatre filles du Dr March »/ « Little women » ‘1994) aux côtés de Winona Ryder et Claire Danes, « Jumanji » (1995) de Joe Johnston, « Des Hommes d’influence » (1997) de Barry Levinson ou « Small soldiers » (1998) de Joe Dante . Elle fera une incursion dans la série en vogue « Urgences » (1996) en donnant la réplique à Georges Clooney pendant 6 épisodes de la saison 3 dans un rôle de « prostituée-enfant ».

C’est en 1999 qu’elle va tourner pour la première fois avec une jeune réalisatrice « fille de », Sofia Coppola, qui va signer son premier film:  « Virgin suicides ». L’ambiance arty, les partis pris visuels, la singularité du sujet  et le bon accueil général va permettre aussi à Kirsten Dunst de s’affirmer , à 17 ans, comme une jeune actrice prometteuse au jeu minimaliste et naturel. Entre temps , elle refusera à 15 ans le rôle de la teenager « tentatrice » d’American Beauty , finalement tenue par  Mena Suvari , immortalisée « nue » sur le parterre de pétales de roses . Kirsten Dunst avouera ne pas voir eu la maturité nécessaire pour le rôle . Néanmoins l’actrice est un jolie fille et son physique va lui permettre d’enchaîner des films peu connus dont on peut retenir certains titres passés un peu inaperçus : En 2000 elle campera une cheerleader dans « American girl »/ « Brig it on » succès aux USA . .Avec « Crazy beautiful » (2001) réalisé par John Stockwell (« Blue Crush ») , une love story contrariée avec une composition sexy mais à contre courant de son image habituelle, cheveux courts , elle incarne une riche héritière , sujette aux substances illicites amoureuse d’un jeune travailleur d’origine mexicaine. Le film fit les beaux jours des vidéo-clubs mais ne la consacrera pas . 

 

Toujours en mode « confidentiel » elle tournera sous la direction de Peter Bogdanovich, cinéaste reconnu des seventies dasn « The Cat’s Meow » / « Un parfum de meurtre » (2001) . Elle campe la jeune actrice , maîtresse du magnat fantasque de la presse Randolph Hearst , Marion Davies , lors d’une croisière mouvementée. le film est plutôt réussi mais ne connaîtra pas le succès. Elle y est étincelante de beauté dans un premier rôle adulte .

Kirsten Dunst va connaître un succès planétaire, à 20 ans avec le rôle de Mary Jane Watson , dulcinée de Peter Parker (Tobey McGuire) et « amour contrarié » de « Spiderman » (2002) sous la direction de Sam Raimi en 2002 . Cette héroïne du quotidien , ayant choisi , malgré elle de tomber amoureuse d’un super héros va lui offrir une popularité inouïe et une scène d’anthologie . La scène du baiser « inversé » sous la pluie est dans toutes les mémoires et Kirsten Dunst n’ y est pas pour rien en termes créatifs d’après certaines rumeurs émanant du set à m’époque. L’équipe Sam Raimi -Tobey McGuire -Kirsten Dunst se reformera dans deux autres opus en 2004 et 2007 ! Pour beaucoup cette trilogie reste la plus fidèle aux comics books créées par Stan Lee . Sam Raimi est un fan inconditionnel du « matériau d’origine » . Kirsten Dunst  avouera sa déception à l’annonce d’un reboot du super héros par Sony , voulant rajeunir le concept et le cast .

Après « l’épisode Spiderman » elle va donner la réplique à Julia Roberts dans le très classique et oubliable « Le sourire de Mona Lisa » (2003) réalisé par Mike Newell  (« Quatre mariages et un enterrement »). Puis elle jouera un rôle secondaire dans le très intimiste « Eternal Sunshine of the Spotless mind » du français  Michel Gondry , culte pour certains.  Richard Curtis ,au scénario,aura la bonne idée de faire d’elle une joueuse de tennis américaine tombant amoureuse d’un vétéran anglais proche de la retraite dans la rafraîchissante comédie romantique « Wimbledon » (2004) rebaptisée en France « La plus belle des victoires » de Richard Loncraine. Le film est un succès et le registre « léger » de la comédie so british lui va à ravir ! Elle tentera aussi une chronique amoureuse, flirtant avec la comédie plus intello avec « Rencontres à Elisabethtown » (2005) sous la direction de Cameron Crowe , auréolé de son succès « Jerry MacGuire » . Le résultat ne fut pas concluant !

L’année suivante , 2006 marque les retrouvailles avec Sofia Coppola , dans un projet ambitieux, produit par Francis Ford Coppola et présenté en « grandes pompes » à Cannes ; « Marie Antoinette ». La justesse de son interprétation de la jeune reine autrichienne au funeste destin , mariée de force à Louis XVI ne fut pas en cause . C’est la vision décalée (les macarons et les converses l’espace d’un plan pour « simplifier »), parfois peu inspirée et au final peu démonstratrice, malgré les moyens (reconstiution des costumes d’époque, tournage à Versailles…) , de Sofia Coppola qui firent débat . Il suffisait de voir pourtant , le vrai potentiel du personnage où l’espace d’un regard, d’une scène quasi finale , Kirsten Dunst arrive à faire passer l’effroi et le drame de cette reine « innocente » condamnée à la guillotine . De plus sa beauté froide et « alémanique » correspondait parfaitement au personnage.  Elle enchaînera « Spider man 3 » (2007) puis deux films passés inaperçus « Un anglais à New York » (2008) & « Love and secrets  » (2010) un film raté avec Ryan Gosling . Le choc « Marie-Antoinette » eut au final un effet inverse à celui attendu . La consécration critique et internationale va , néanmoins arriver , finalement , quand même à Cannes avec « Mélancholia » de Lars Von Trier en 2011. Elle obtiendra le Prix d’interprétation Féminine où elle est magnifique en « mariée tourmentée » à l’aube de la fin du monde . Le film est peut être un des plus abordables du trublion scandinave (Persona non grata au festival après son dérapage lors de la conférence de presse ). La recherche formelle avec les correspondances picturales, la superbe photo lumineuse et sombre et les effets visuels vont magnifier l’actrice aux origines européennes . Même si certains auraient préféré un prix partagé avec Charlotte Gainsbourg (le film est le portrait des deux soeurs) Kirsten dunst est reconnue en tant qu’actrice par la France et l’Europe . Elle tissera d’ailleurs au fil des années une relation particulière avec le Festival , revenant en tant que membre du jury en 2016 et présentant le nouveau Sofia Coppola en 2017 « The Beguiled » !

Comme pour « Marie-Antoinette », ce qui devait marquer une étape décisive dans la carrière de l’actrice ne va pas entraîner une avalanche de rôles de premier plan intéressants . Kirsten Dunst va tourner aux Etats Unis une comédie « girly » « Bachelorette » (2012) en lead role sans grand retentissement . La même année elle jouera un rôle périphérique dans le plutôt réussi « Sur la route » du brésilien Walter Salles . Son incursion dans la SF avec  » Upside Down » de l’argentin Juan Diego Solanas se soldera par un échec même si le film a de réelles qualités artistiques. En 2014 Kirsten Dunst est « stylée » en jeune épouse de Viggo Mortensen dans  « The Two faces of January » adapté de Patricia Highsmith par l’iranien  Hossein Amini aux côtés d’Oscar Isaac .C’est un succès d’estime.

Kirtsne Dunst se fait plus rare sur les écrans , privilégiant une incursion à la télévision dans la deuxième saison de « Fargo » . Elle déclarera d’ailleurs que la TV est clairement le nouveau vivier de talents et de création , face au peu de propositions intéressantes du Cinéma .

En 2016 elle renoue avec la SF dans « Midnight special » en mère aimante mais très effacée . C’est sûrement l’aspect auteur du réalisateur , Jeff Nichols, qui a convaincu l’actrice car son rôle est réellement en demi teinte , tout en nuances , diront les adorateurs du film , invoquant même une filiation « Spielberg » au propos du film . La « fuite » d’un enfant extra-errestre , soutenu par ses parents contre les forces gouvernementales mal intentionnées. Malgré ses nombreux supporters cinéphiles , le film est un échec au Box office mondial car il faut l’avouer pas si facile d’accès au final.

En 2017 Kirsten Dunst fait partie de la distribution de « Les Figures de l’ombre » / « Hidden figures » sur l’émancipation de chercheuses noires dans les années 60 et la conquête de l’espace . Elle compose une « cheftaine revêche » conservatrice accrochée aux règles de l’establishment . Des nominations à l’oscar pleuvent , un succès mondial et Kirsten Dunst joue un rôle secondaire mais réussi dans un film de qualité . Elle obtiendra un prix collégial de la meilleure distribution dans un drame biographique !

Elle retrouve Sofia Coppola avec « The Beguiled » / « Les Proies » . Son rôle d’oie blanche au sein de cette maison de jeune fille pendant la guerre de sécession est encore très effacé . Le film repartira de Cannes avec le Prix de la mise en scène , bien généreux à mes yeux . Kirsten Dunst écrasera une larme , lors de la montée des marches collégiale avec les autres actrices , prenant conscience du temps qui passe avec sa troisième collaboration avec Sofia Coppola (Hormis son caméo de « The Bling Ring » )

Kirsten Dunst (35 ans) est de la même génération que Scarlett Johansson (32 ans). Cette dernière a connu une incursion risquée dans le Cinéma expérimental indépendant avec « Under the skin » , échec public mais adulé par certains cinéphiles . « Woodshock » de Kate et Laura Mulleavy pourraient être ce désir de s’aventurer sur le terrain de l’expérimentation, la paranoïa en toile de fonds  Le film a été présenté dans quelques festivals et a connu un accueil mitigé. Apparemment l’actrice se livre vraiment… Pas de date de sortie annoncée en France.

Kirsten Dunst est un actrice en « or » pour le Cinéma américain, refusant les dictats des « brindilles filiformes » à la beauté mature et à la sensibilité européenne .

Sa carrière promet encore de beaux rôles , c’est peut être de l’Europe que viendra le salut et la reconnaissance ? En tout cas sa prestance est intacte (toujours rayonnante sur les red carpets) , c’ est une reine en attente de sacre à Hollywood !

PS Elle a tourné deux courts métrages « Welcome » et « Bastard »  , la réalisation d’un long métrage va être son prochain défi . Elle va , normalement, diriger Dakota Fanning dans « The Bell Jar » (La cloche de détresse) , adapté d’un roman de Sylvia Plath , l’histoire d’une jeune stagiaire dans un magazine new-yorkais sombrant peu à peu dans la folie, inspirée d’un fait divers . Wait and see 2018 , hâte de voir quel « œil » ou quelle patte Kirsten Dunst apportera de l’autre côté de la caméra !

Kirsten Dunst a beautiful actress with european origins

Kirsten Dunst started very early as Jodie Foster. She is a very beautiful American actress with a European physique and demanding choices directed towards foreign directors. As at home in comedy as in drama. The film is full of success: interview with a vampire, Virgin Suicides, Spiderman (remeber the famous inverse kiss), Marie Antoinette, Melancholia (Best actress Prize at Cannes 2011)... Her complicity with Sofia Coppola is still intact. It's really a queen attending her coronation at Hollywood!
Kirsten Dunst Classy and talented actress !
Category: Portraits

Utilisez les tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>