« Message from The king » de Fabrice du Welz

03/05/2017 15:49

« Message from the king » de Fabrice du Welz avec Chadwick Boseman , Teresa Palmer, Luke Evans , Alfred Molina … Sortie Cinéma le 10 mai 2017 

Jacob King, sud africain noir , en provenance de Cape Town , débarque à Los Angeles , suite à un appel à l’aide désespéré plus proche du SOS de la dernière chance de sa sœur Bianca. Cette dernière est tombée dans la drogue et les mauvaises fréquentations. Son frère, bien décidé à la retrouver , va mener l’enquête , à sa manière directe et expéditive . Il va devoir faire face à un crime organisé polymorphe et hiérarchisé.(Luke Evans, Alfred Molina…)

Fabrice du Welz est un cinéaste belge à l’univers musclé et noir ( « Alleluia » ). Il réalise avec « Message from the king » un film rapeux, comme une lame de rasoir, une descente dans l’univers interlope et noir de Los Angeles . Le réalisateur revendique des influences du cinéma des années 70 comme « Hardcore »(1979) de Paul Schrader . C’est le parcours sans pitié d’un étranger, Jacob, devant se confronter à l’establishment du crime alliant la cruauté gratuite, la déviance sordide et les manigances fourbes.

Ce qui séduit dans « Message from the king » c’est l’aspect formel à la fois maîtrisé et rappelant les films de Scorsese avec une connotation encore plus noire. Du Welz utilise les gros plans et les ralentis à bon escient et le travail du chef opérateur Monika Lenczewska complète ce travail sur les filtres , les éclairages en consolidant cette atmosphère noire très réaliste et ce rendu esthétique fédérateur !

« Tout le monde espère , dans cette ville, trouver quelque chose ! Et au bout de quelques années on a qu’une envie , se tirer.  » dit Kelly (Teresa Palmer), mère célibataire paumée que Jacob va croiser . Du Welz montre aussi à travers le parcours de Jacob l’envers de l’usine à rêves et la dure réalité du quotidien dans les quartiers crasseux de la ville .

« Message from the king » est un drame âpre et tendu , un revenge movie efficace. La fluidité du film apporte beaucoup à son adhésion. Le film allie un aspect indé et une efficacité plus commerciale.  Chadwick Boseman est charismatique en frère tenace et sans pitié, le reste du casting est convaincant, notamment Luke Evans ! Le film vaut le détour et son climax noir & violent nous séduit, nous électrise et nous captive .

A, effective harsh revenge movie !

Scénario
Réalisation
Interprétation
Musique
Du Welz performs "A Message from the King", a razor-sharp film, a descent into the black and spooky universe of Los Angeles. The director claims the influences of the 1970s cinema as "Hardcore" (1979) by Paul Schrader. What seduces in "The message from the king" is the formal aspect both mastered and recalling the films of Scorsese with an even darker connotation. Du Welz uses close-ups and slow motion wisely. Du Welz also shows through Jacob's journey the back of the factory with dreams and the harsh reality of everyday life in the filthy quarters of the city. "The message from the king" is a harsh and tense drama, an effective movie revenge. The fluidity of the film brings a lot to its adhesion. The film combines an indie look and more commercial efficiency. Chadwick Boseman is charismatic brother tenacious and ruthless, the rest of the cast is convincing, notably Luke Evans
A successful "film noir" !
Category: Brèves

Utilisez les tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>