« Atomic Blonde » de David Leitch avec Charlize Theron

16/08/2017 08:24

« Atomic Blonde » de David Leitch avec Charlize Theron, James Mc Avoy, John Goodman, Sofia Boutella, Eddie Marsan , Toby Jones… Sortie Cinéma le 16 Août 2017

Qu’allait donc donner « Atomic Blonde » , cette espionne badass incarnée par Charlize Theron dans le désert cinématographique des sorties estivales ?   David Leitch , ancien coordinateur de cascades est aux commandes . C’est le co-réalisateur du simpliste, stylisé et percutant « John Wick » (2014) aux combats chorégraphiés plébiscités par les fans d’ « actioner-movies » !

L’intrigue se situe à Berlin avant la chute du mur où une agent(e) des renseignements britanniques , Lorraine Broughon (Charlize Theron) est chargée de débusquer un agent double et d’éviter la transmission d’une liste d’agents britanniques au KGB. Son contact british au look dépravé et à la vie dissolue sur place est David Percival (James Mc Avoy) en place depuis 10 ans, Les ennuis commencent…

« Atomic Blonde » est une adaptation d’un roman graphique « The coldest city » . Le côté « pulp » , en référence au matériau d’origine est plutôt réussi , alliant le gris-bleuté d’ambiance et le flashy des incrustations . Berlin est donc au centre de cette histoire, « un jeu tordu dans une ville tordue » !

Le rythme va être soutenu , en termes de cascades, de bastons , de « canardages » en règle .

Mais , pour autant , cette accumulation de castagnes et d’action pure va t-elle emporter l’adhésion ? Pas forcément car ce qui fait défaut au film c’est l’intrigue , en elle même ! Le fil rouge est très mince . Passé le plaisir, de voir , la longiligne Charlize enchaîner les morceaux de bravoure guerrier , on s’ennuie un peu sur le long terme . L’héroïne prend des coups et en donne, les bagnoles « volent » mais ce n’est pas si haletant que ça . Le film n’échappe pas par moments à un côté « jeu vidéo répétitif » . Cette « atomic blonde » est dans de rares moments vulnérables ou « humaine » et c’est là que le film fait mouche aussi.

Les personnages périphériques sont très stéréo-typés et James Mc Avoy, par exemple , n’est pas gâté en termes d’écriture. Ce n’est pas du niveau d’un  » Jason Bourne » (mis en avant sur les affiches) et le film a un côté arty et artificiel .

Une des qualités principales d ‘ »Atomic Blonde », au delà de son interprète principale, est son atmosphère. Certains plans sont vraiment léchés en terme de lumière et de photo. Le côté « espionnage à l’ancienne » version guerre froide est plutôt fun et réussi. Le seul problème est qu’on doit attendre les 5-10 dernières minutes pour voir un cliffhanger digne de ce nom , un vrai retournement de situation.

« Charlize Theron est impeccable en espionne manipulatrice, pugnace, badass, parfois sexy . Elle co-produit le film et s’offre une incursion réussie dans le film d’action. D’ailleurs elle est encore plus jolie en brune qu’en blonde !

Espérons que si le film rencontre le succès , l’aspect scénaristique soit un peu plus fouillé et pertinent dans un deuxième opus .

Atomic Blond : Badass Girl in a muscular spy movie

Scénario
Réalisation
Interprétation
Musique
The rhythm is going to be sustained, in terms of cascades, bastons, "ducks" as a rule. But, for all that, will this accumulation of mountains and pure action win the adhesion? Not necessarily because what is lacking in the film is intrigue, in itself! The red wire is very thin. Past the pleasure, to see, the longline Charlize enchain the pieces of bravura warrior, we get bored a little on the long term. The heroine takes blows and gives, the cars "fly" but it is not so panting as that. The film does not escape at times a side "video game repetitive". This "atomic blonde" is in rare moments vulnerable or "human" and that is where the film fly also. The peripheral characters are very stereo-typed and James Mc Avoy, for example, is not spoiled in terms of writing. This is not the level of a "Jason Bourne" (put forward on the posters) and the film has an arty and artificial side. The highlight of "Atomic Blonde", beyond its main interpreter, is its atmosphere. Some shots are really "licked" in terms of lighting and photo. The "old-fashioned espionage" version of the Cold War version (KGB-MI6-CIA) is rather nice and successful. The only problem is that you have to wait for the last 5-10 minutes to have a real turnaround. Charlize Theron is impeccable in manipulative spy, pugnace, badass. She co-produced the film and offered a successful foray into the action film.
For the fans of pure actioners movie
Category: Brèves

Utilisez les tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>